mar. 08 mars

|

Espace Jéliote

JE PARLE A MES OBJETS LORSQU’ILS SONT TRISTES

Cirque/Objet / 1h10 / Dès 12 ans

Les billets ne sont pas en vente
Voir d'autres événements
  JE PARLE A MES OBJETS LORSQU’ILS SONT TRISTES

Informations pratiques

08 mars, 20:30

Espace Jéliote, Rue de la Poste, 64400 Oloron-Sainte-Marie, France

À propos

On s’attend à une performance à la corde lisse, installée au centre du plateau. Un homme sort de la pénombre, en compagnie d’un mannequin de vitrines de magasin. Le "couple" danse. L’homme n’a pas de nom. La poupée, elle, en a plein. Elle en a autant que l’homme veut lui en donner.

Dans le regard de cet personnage agité, tour à tour séducteur, aimant, brutal ou tendre, la poupée a une vie intérieure, des pensées et des sentiments que l’homme lui attribue avec un naturel déconcertant. Un dialogue impossible est engagé. Nous sommes au cœur d’un fantasme masculin jamais exploré sur scène avec autant d’acuité et de sincérité alors même que tout sonne l’artifice de la relation. Seule peut-être la musique électrique dont l’homme joue magistralement ou les numéros de corde qu’il invente pour elle, nous ramènent à des sensations connues de nous.

On sort profondément touché.es par la force de ce spectacle et par l’audace de cet artiste : inviter Christophe Bouffartigue, précisément un 8 mars, journée internationale des droits des femmes, nous a paru comme une évidence que nous souhaitons partager avec le plus grand nombre.

------------

Compagnie Monsieur Le Directeur

Auteur, compositeur et interprète : Christophe Bouffartigue

Lumière : Gautier Gravelle

Son : Christophe Calastreng

------------

Avant le spectacle

18h • Rencontre sur les violences faites aux femmes

Gratuit sur inscription auprès de l'Espace Jéliote : 05 59 39 98 68 ou billetteriesv@hautbearn.fr

Dans  le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le  journaliste Jérémie Lamothe, qui a participé à une cellule d’enquête sur  les féminicides à l’échelle nationale, viendra nous faire part de son  expérience.

Son  regard sera croisé avec ceux d’autres intervenant·e·s issus de notre  territoire et qui œuvrent pour lutter contre les violences conjugales.

Avec

  • Jérémie Lamothe, journaliste au Monde, membre de la cellule d'investigation sur les féminicides en 2018
  • Anne Mourany et Yann Legouic, de l'Association Du côté des femmes (Oloron Sainte Marie)
  • Nathalie Nouais (maréchale des logis-cheffe), de la Maison de Protection des familles - Gendarmerie Nationale (Pau)
  • Groupe d'Appui des Violences Intra-Familiales - Gendarmerie Nationale (Oloron Sainte Marie)